Tout le monde se rappelle de cette institution religieuse qui est intervenue à plusieurs reprises dans la vie politique haïtienne pour calmer le jeu. Jovenel Moïse se souvient certainement de l’intervention de Religions pour la paix qui avait sauvé le mandat de Joseph Michel Martelly dans une situation extrêmement compliquée dont la démission avait été réclamée.

Et c’est le Président lui-même qui a tweeté pour annoncer l’accord de principe de l’institution de faire la médiation dans cette crise. Pour Jude Célestin, ancien candidat à la Présidence, a fait savoir que cette médiation doit être acceptée de tous c’est à dire le fruit d’un consensus et non une nomination.

Pour le moment, la rue se mobilise et la circulation pour ce vendredi matin est quasi impossible avec des barricades un peu partout ont fait savoir des journalistes sillonnant les rues de Port au Prince. Le peuple demande au Président de démissionner mais Jovenel Moïse ne semble pas entendre le “Vox populi” qui dit on est le “Vox Dei”.

HPN