Une centaine de congressmen américains ont demandé au département d’état américain d’enquêter sur les actes de corruption mentionnant le dossier de Petro Caribe et des actions du gouvernement haïtien en matière des droits de l’homme, dans une lettre adressée au secrétaire d’Etats Mike Pompeo, a appris Haiti Press Network.

La lettre portant la signature des parlementaires américains circule sur les réseaux sociaux fait état des actes de corruption reprochés au gouvernement haïtien et des violations des droits de l’homme dont le massacre de personnes dans le quartier de la Saline à Port-au-Prince en novembre 2018 au fort d’un mouvement de protestation anti-gouvernementale.

« Nous vous demandons de soutenir des enquêtes indépendantes sur des allégations de corruption qui seraient à l’origine de la crise actuelle en Haïti et sur des cas d’exécutions extra-judiciaires perpétrés en Haïti », lit-on dans la lettre écrite en anglais.

Les congressmen américains citent nommément les interrogations sur la gestion des fonds du programme vénézuélien de Petro Caribe principale revendication des partis politiques qui réclament la démission du président Jovenel Moise.

Ils ont également signalé les violences qui ont émaillé les manifestations lors de la paralysie des activités en février (peyi lock).

« Pour protéger le peuple haïtiern, les Etats-Unis doivent enquêter sur la corruption et les violations des droits de l’homme commises par le gouvernement haïtien, et le département d’Etat doit renforcer sa communication avec les Congrès sur ses progrès. Nous ne devons pas laisser cette situation s’aggraver », ont alerté les membres du Congrès