Publié le 09 Décembre 2020 | iciHaïti: Culture – Le Bureau Haïtien du Droit d’Auteur/Ministère de la Culture (BHDA/MCC) dans un avis informe le public en général, les éditeurs, producteurs, scénaristes, usagers des contenus sous droit en particulier, que l’œuvre du poète haïtien Roussan Camille (1902- 1961) tombera dans le domaine public en 2021.

Cette décision est conforme aux dispositions de l’article 20 du Décret en vigueur sur les droits d’auteur en Haïti : “Les droits patrimoniaux sur une œuvre sont protégés pendant la vie de l’auteur et 60 ans après sa mort.”

Poète, Journaliste et Diplomate, Roussan Camille reste et demeure une des figures marquantes des lettres haïtiennes.

Roussan Camille est né le 27 août 1912 à Jacmel. Il débuta sa vie professionnelle à la rédaction du journal de Charles Moravia, Le Temps. Il est nommé rédacteur en chef d’Haïti-Journal, quotidien du chef d’État Sténio Vincent. Sous ce même gouvernement, il est nommé, peu de temps après, premier secrétaire de la Légation d’Haïti à Paris. En 1940, juste avant le début du conflit de la Seconde Guerre mondiale, il rentre à Haïti en passant par Casablanca au Maroc, ville portuaire qui lui inspire le poème Nedje. Puis en 1945, il est invité à couvrir les séances d’organisation des Nations unies à San Francisco. Il devient haut fonctionnaire dans les ministères de l’Instruction publique, de la Santé publique puis du Tourisme. En 1946, le président Dumarsais Estimé, le nomme secrétaire général de l’Exposition internationale de Port-au-Prince de 1949. Partageant son temps entre Port-au-Prince et La Havane, avec des écrivains tiers-mondialiste et de Gauche, il écrit, en 1953, son poème Havane. Arrivé au pouvoir en 1959, Fidel Castro salue sa poésie qui parle des prolétaires et parias du monde. Parmi ses oeuvres l’ont peut citer : “Assaut à la nuit”, “Gerbe pour deux amis”, “Soutiers négres”, “Nedje”, “Heures inachevées”… Roussan Camille meurt le 7 décembre 1961 à Port-au-Prince.

IH/ iciHaïti