Au creux de la vague, Haïti quitte le mondial brésilien

Written by on November 3, 2019

Publié le 3 Novembre 2019 | Le Nouvelliste: Pour leur ultime match disputé, le samedi 2 novembre à l’Estadio de Serrinha (Goiania) face à la France, les petits Grenadiers, auteurs d’une première période héroïque (0-0), ont chuté (0-2) et laissé par la petite porte la phase finale de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019.

Comme ce fut le cas en 1974 (senior), 2007 (U17 masculine) et 2018 (U20 féminine) pour les sélections haïtiennes qui ont participé à la phase finale des mondiaux organisés par l’instance suprême du football, l’équipe nationale, dirigée par Miguel Perdomo, n’aura pas franchi le second tour de la Coupe du monde U17 de la FIFA, Brésil 2019. En effet, le miracle n’aura pas lieu contre la France, leader invaincu du groupe C. Malgré les sept changements effectués dans leur onze de départ, les Bleuets, avec la rentrée en jeu d’Adil Aouchiche et Arnaud Kalimuendo-Muinga, ont non sans peine fait plier les petits Grenadiers.

Les Haïtiens, dans ce duel de retrouvailles avec la France (12 ans après), ont fait illusion à la mi-temps (0-0) grâce à leur dernier rempart, Judler Delva. Ce dernier, impressionnant et imparable dans les airs, a fait parler sa classe pour sauver à maintes reprises les siens face aux assauts répétés des Français qui ont tenté 17 tirs avant la pause. En face, les petits Grenadiers n’ont pas baissé le bras. Ils ont signé leur première occasion à la 5e minute de jeu, mais l’arbitre ne se laisse pas surprendre par Kervens Jolicoeur qui a plongé dans la surface de réparation adverse. Vingt minutes plus tard, le capitaine haïtien voit sa tête passée à côté et le coup franc de Dany Jean (30e) a été mal exploité par Carl Fred Sainté.  

De retour aux vestiaires, ce sont les Haïtiens qui se sont montrés plus entreprenants dans la rencontre. Dominateurs, volontaires et animés visiblement par la hargne de vaincre, les petits Grenadiers sont passés immédiatement à l’attaque. Dans la foulée, ils ont créé deux grosses occasions de buts. En effet, sous l’impulsion de Dany Jean qui a tardivement retrouvé son football, Haïti a fait trembler les Bluets. La reprise de Christophe (50e), seul à neuf mètres, est passée juste au-dessus ainsi que celle de Kervens Jolicoeur (56e). Plus rien à mettre sous les dents pour les petits Grenadiers qui ont laissé passer leurs chances dans la rencontre.  

Nous sommes à la 77e minute de jeu, soit à treize minutes du terme de la rencontre, Kurowskybob Pierre-Fertil, suite à un corner, en tirant le maillot d’un attaquant français, a provoqué un penalty. L’attaquant des Bluets, Georginio Rutter, s’est lancé et pris à contre pied Judler Delva qui fait jusque-là un grand match (1-0). Voulant rétablir à tout prix l’équilibre, les petits Grenadiers ont laissé des espaces aussitôt exploités par l’équipe de France pour marquer, une minute plus tard, le but du break par le même buteur (2-0, 78e).

Tout compte fait, Haïti repart du Brésil avec trois défaites. À contrario, la France, qui fait le sans-faute dans le groupe C, s’est hissée en huitième de finale. Pour sa part, la République de Corée, victorieuse du Chili (2-1) se mesurera à l’Angola et les Sud-américains doivent encore attendre pour connaître leur sort.    

Des leçons à tirer, il y en a beaucoup. Le constat est qu’aucune équipe haïtienne (toutes catégories confondues) n’a pas encore signé de victoire en phase finale de coupe du monde de la FIFA et franchit le second tour de cette compétition. Comme ce fut le cas en 2007 en Corée du Sud, trois Grenadiers ont inscrit leurs noms dans la chronologie des buts marqués en phase finale de coupe du monde : Carl Fred Sainté, buteur face à la République de Corée ; Samuel Jeanty (sur penalty) et Kervens Jolicoeur ont fait trembler les filets du Chili.

Tagged as

[There are no radio stations in the database]