“Changement de système : la presse haïtienne doit en faire partie”, selon Jacques Desrosiers

Written by on October 28, 2019

Le Journaliste Senior, Jacques Desrosiers, a réagi, le samedi 26 octobre 2019, lors de sa participation à l’émission radiophonique hebdomadaire TOP HAITI  sur l’état de la presse haïtienne au beau milieu de la crise socio-économico-politique.  Jacques Desrosiers souligne qu’en tant que composante de la société haïtienne à un moment où plusieurs voix s’élèvent pour réclamer un changement de système, la presse devrait faire elle aussi partie de ce changement. “Les problèmes auxquels les différents secteurs sont confrontés dans le pays touchent également la corporation de la Presse”, a soutenu le Journaliste.  Selon le numéro un de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) à l’émission TOP HAITI diffusée tous les samedis matins entre 8h et 10h sur les ondes du 104.7 FM et sur tunein Radio D’S, la qualité des formations dispensée aux journalistes dans les centres de formation en Haïti aujourd’hui laisse à désirer. Pour Desrosiers, le niveau universitaire devrait être requis à  un apprenti Journaliste.  En ce qui a trait à la militance politique qui se  confond de nos jours à la pratique du métier de journaliste dans les médias selon beaucoup d’observateurs, Jacques Desrosiers n’y voit aucun problème.  “Il y a divers genres journalistiques dont l’éditorial permettant aux journalistes de commenter les faits d’actualité et de prendre position”, martèle-t-il.  Sur la régulation du secteur de la presse, Jacques Desrosiers appelle aux dispositions déjà existantes. Il a fait référence notamment à la loi pénale haïtienne, au code de déontologie et d’éthique des médias et des journalistes adopté par toute la corporation de la presse haïtienne en 2011 et supporté par l’UNESCO ainsi qu’aux autres instruments juridiques internationaux paraphés par l’AJH.


[There are no radio stations in the database]